Facebook Ads : comment obtenir le meilleur ROI pour votre publicité ?

Rentabiliser une publicité rapidement est un enjeu majeur pour toutes les entreprises. Le budget alloué à la visibilité des produits ou services n’est pas sans limite évidemment. C’est pourquoi il est important d’obtenir le meilleur ROI (Return On Investment), ou retour sur investissement en français, afin d’augmenter dans le temps ce budget sur Facebook Ads.

Le but étant bien sûr d’accroître le chiffre d’affaires du e-commerce et de développer l’équipe qui s’occupe de sa gestion (communiquer avec les clients, gérer les envois des commandes, le SAV, les événements promotionnels, etc). Quels sont les points à prendre en compte pour optimiser ce fameux ROI ?

facebook-ads-publicite

Un site fonctionnel

C’est la base et pourtant souvent négligée. Le site e-commerce doit être irréprochable sur tous les plans, sous peine de voir les visiteurs durement acquis par le paiement d’une campagne de publicité Facebook Ads fermer la page très rapidement. Les points à surveiller concernent :

  • la rapidité d’affichage des pages du site : on estime qu’à partir d’un délai de plus de 2 secondes, un certain pourcentage de visiteurs commence à partir. Plus de 3 secondes le résultat est tout simplement dramatique.
  • L’aspect professionnel du site : la boutique en ligne doit avoir un rendu professionnel irréprochable jusque dans les moindres détails. Le logo, le choix des couleurs, les photos de qualité sont autant d’éléments qui n’ont pas de rapport avec les produits commercialisés en apparence, mais qui peuvent en un instant suffire à effacer la confiance des internautes. Sans confiance instaurée, pas d’achat…
  • La qualité rédactionnelle : à l’heure où de nombreux internautes écrivent comme ils parlent et utilisent toutes sortes d’abréviations, il est impératif pour le site de proposer du contenu impeccablement rédigé dans la langue de Molière. Nul besoin de rédiger de la prose. Il suffit d’écrire des phrases simples et bien tournées, avec du vocabulaire adapté à la cible. Et si la version du site est en français, la totalité des textes doit l’être également. De même pour une autre langue sous peine de provoquer une incompréhension de la part des internautes.
  • Les fiches produits fournis : il n’y a rien de plus frustrant pour un site e-commerce de voir des produits ajoutés dans le panier, puis d’être abandonné. Ce comportement se justifie souvent par un manque d’informations sur les pages produits. N’ayant pas sa réponse et n’éprouvant pas le besoin (pas le temps, pas envie…) de contacter le support, l’internaute a préféré partir sans payer. C’est pourquoi un travail de réflexion doit être fourni pour mettre en avant toutes les réponses aux questions que peut se poser l’internaute intéressé par le produit.
  • Des avis positifs : si le produit est de bonne qualité, si la livraison est relativement rapide, si l’emballage est soigné, il n’y a pas de raison pour que les avis soient négatifs. Aussi lorsqu’ils le sont pour une raison ou pour une autre, il ne faut pas hésiter à répondre de manière courtoise même si le client est «de mauvaise foi», et tenter d’expliquer les raisons de son mécontentement. Car il ne faut pas oublier que les internautes sont très attentifs aux avis laissés sur les pages produits. Ils ne partiront pas s’ils voient par exemple une note de 1 étoile sur 5, pour laquelle le support a expliqué la raison de l’incident. Car toute erreur, si elle est de nature exceptionnelle, est permise. En revanche si les notes obtenues pour un produit sont majoritairement mauvaises, non seulement les ventes cesseront mais il faudra alors que le gestionnaire de la boutique corrige rapidement le problème, ou cesse de le proposer s’il ne trouve pas de solution.

Le paramétrage du business manager

Bien souvent, surtout pour les acteurs du e-commerce disposant d’un petit budget, il y a des problèmes de paramétrage du business manager. Ils veulent créer une campagne de publicité Facebook Ads par leur propres moyens et connaissances en la matière pour éviter des frais supplémentaires en évitant de louer les services d’une agence spécialisée dans la gestion de campagnes Facebook Ads. Il est vrai que cela représente un surcoût non négligeable, mais au moins l’entreprise bénéficie d’un savoir-faire qui lui évitera de faire beaucoup d’erreurs et de perdre de l’argent au final. Parmi les problèmes les plus rencontrés…

  • Le pixel est mal intégré : ce pixel Facebook est un «mouchard» qui enregistre toutes les informations liées au passage des internautes sur le site e-commerce. Par exemple ça concerne leur provenance, la durée, leur parcours dans la boutique, leurs achats et le montant, etc.
  • Les conversions ne remontent pas : ce genre d’information est primordiale pour le robot de publicité Facebook qui, grâce à son intelligence artificielle, prend de nombreuses décisions quant au choix des affichages publicitaires. Sans connaître les achats effectués, il se base donc sur des résultats erronés et nuit considérablement à la campagne d publicité Facebook Ads.
  • Toutes les contraints techniques mal intégrées : on peut être le meilleur commerçant en ligne du monde et ne pas avoir pour autant de connaissances techniques. Qu’à cela ne tienne, il est préférable de laisser une agence spécialisée se charger de connecter le catalogue produits via une API.

Aujourd’hui la concurrence est importante, les algorithmes des robots publicitaires ont largement évolué. Tout cela demande des compétences certaines pour bénéficier d’un ROI positif, que ce soit avec Facebook Ads ou d’autres tels que Google Ads.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.